Les 12 Coups de midi : Paul corrige deux erreurs de la production !

0
23

Le candidat atteint d’autisme Asperger a surpris tout le monde en dévoilant que la prodctuion s’était trompée à deux reprises dans la même question. Jean-Luc Reichmann n’a pas caché son étonnement.

Paul, le nouveau Maître de Midi, ne cesse d’étonner Jean-Luc Reichmann et les téléspectateurs de l’émission Les 12 Coups de midi. Le candidat atteint du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme sans déficience intellectuelle ni retard de langage, a corrigé non pas une mais deux erreurs de la production.

Lundi 13 mai 2019, le jeune homme de 19 ans a été questionné sur l’histoire de France. « En 1507, quel roi de France a fait de Léonard de Vinci son peintre et son ingénieur personnel ? », lui a demandé le célèbre animateur qui lui a fait quatre propositions. Elles étaient : Louis XII, François Ier, Henri II et Henri III.

Après avoir précisé que François Ier n’était pas le roi de France en 1507 mais a régné de 1515 à 1547, et avoir donné des précisions sur la généalogie des rois de France qui ont précédé et suivi ce règne, Paul a fait savoir que la production s’était mélangé les pinceaux avec les portraits des rois de France. « Il y a une inversion. C’est Henri III qui est sous Henri II et Henri II qui est sous Henri III. Donc Henri II est sous son père François Ier. »

Estomaqué, Jean-Luc Reichmann a alors rétorqué avec humour : « Nom de Dieu… Qu’est-ce qu’il dit ? Il est en train de mettre toute la production au chômage ?! » Le candidat qui voit sa cagnotte atteindre les 79 340 euros a alors réagi : « Je dis toujours la vérité et je suis sûr et certain qu’il y a une erreur. J’aurais peut-être pas dû dire du coup. » Le public, lui, a adoré ce rebondissement.

Invitée il y a quelques jours sur le plateau des 12 Coups de midi, Sophie, la mère de Paul a fait des confidences sur l’autisme de son fils : « Quand vous appréhendez un environnement, vous avez deux ou trois informations qui vous arrivent, alors que les personnes ayant le syndrome d’Asperger vont avoir des millions d’informations en même temps, ce qui fait qu’ils se sentent complètement agressés. (…) Paul a eu ce courage d’aller contre toutes ses angoisses : les lumières, le public, les yeux fixés sur lui, le bruit, la musique… c’est autant d’agressions qui sont difficiles à supporter pour lui », a-t-elle ajouté avec fierté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here